Tout savoir sur les bases du sand-driving

Être au volant d’un 4×4 tout en le conduisant sur le sable est loin d’être facile. En général, la base est de rester sur-régime tout en maintenant une vitesse contrôlée. Mais, avant de s’y aventurer, il est recommandé de bien choisir le véhicule, et aussi de s’assurer d’être en mode quatre roues motrices. Le rapport de vitesses viendra ensuite. Découvrez les bases nécessaires avant de conduire une voiture sur le sable.

Passer en mode 4 roues motrices

Avant de conduire sur le sable, il est impératif de passer en mode 4 roues motrices. Vous pouvez déclencher d’autres modes chez d’autres 4×4, comme le « diff-lock » ou le « low range ». Dans le premier mode, le couple moteur est augmenté tandis que les rapports de vitesses sont bas (généralement entre la deuxième et la quatrième vitesse). Cela permet d’augmenter la puissance du moteur. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas rouler plus de 40 km/heure.

De son côté, le « diff-lock » permet de répartir la puissance sur toutes les roues. Ainsi, vous pouvez avoir un bon contrôle sur le sable. Néanmoins, n’oubliez pas de couper la direction assistée. En effet, si elle s’enclenche toutes les cinq secondes, vous aurez beaucoup de difficulté à conduire.

Vitesse manuelle ou automatique ?

En principe, les voitures automatiques sont beaucoup plus rapides et plus fluides que les autos manuelles en termes de changement de vitesses. En effet, conduire un véhicule automatique sur le sable est plus facile. Vous n’avez plus besoin de changer de vitesse à chaque fois que cela est nécessaire.

En choisissant un 4×4 automatique, dites adieu à la possibilité de jouer avec le frein moteur. De plus, le changement de vitesse peut souvent se faire à un moment inapproprié. Si vous voulez descendre une dune, par exemple, vous devez conduire une auto manuelle, car vous aurez grandement besoin du frein moteur. Une chose que les voitures automatiques ne pourront jamais vous permettre.

Si vous souhaitez acheter un 4×4 automatique puissant et idéal pour votre voyage dans le désert, n’hésitez pas à contacter DSG AUTO. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans la vente de voitures d’occasion à Montagny.

Faire le bon choix des pneus

Lorsque vous souhaitez vous aventurer sur le sable au volant de votre 4×4, il est fortement conseillé de réduire la pression des pneus. L’idéal est de la diminuer à moitié, voire jusqu’à deux tiers. Bien évidemment, cela vous permettra de mieux répartir le poids du véhicule. Mais, cela peut également vous permettre d’agrandir la surface de contact avec le sable.

Pour diminuer la pression des pneus, vous pouvez laisser échapper l’air entre 45 et 60 secondes. Vérifiez-la ensuite avec un « deflator ». Il s’agit d’un outil vous permettant de régler rapidement et facilement la pression de vos pneus. Regonflez-les une fois que vous avez quitté le sable. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un compresseur ou vous rendre dans la première station-service que vous trouverez.

Comment conduire sur les dunes ?

Avant de conduire votre 4×4, il est fortement conseillé de bien observer la pente et la forme de toutes les dunes. En général, il est mieux de partir dans leur direction ou plutôt dans la direction du vent. Mais, vous pouvez également suivre les traces déjà existantes. En revanche, sortez de la voiture une fois arriver en haut d’une dune pour évaluer et voir le chemin que vous devez prendre.

En outre, vous devez savoir que la consistance du sable change durant la journée. En effet, il peut être plus dur après la pluie ou le matin. Si vous souhaitez conduire le midi, faites attention, car il y a peu d’ombres pour vous permettre de voir les creux et les bosses.