La voiture électrique : une solution écologique controversée

Depuis des années, la question du réchauffement climatique est au cœur des débats et des inquiétudes. L’augmentation du nombre de voitures en circulation dans le monde est l’une des raisons des émissions de gaz à effet de serre. Voilà pourquoi, le taux de la pollution est en hausse ces dernières années. Au lieu de réduire ce nombre, les gouvernements avec les constructeurs ont mis au point une autre alternative : la voiture électrique. Elle serait l’une des meilleures solutions avancées pour lutter contre le fléau. Cependant, au fur et à mesure de sa production, des doutes commencent à s’installer sur son réel apport pour l’environnement.

La voiture électrique, une solution à priori écologique

Comme son nom l’indique, cette voiture se sert uniquement de l’électricité comme carburant. Elle est équipée d’une batterie ultra puissante qui permet de mettre en marche tout son système mécanique. Les tests ont été jusqu’ici concluants sur la fiabilité de fonctionnement de ce type de véhicule.

Si elle a été souvent utilisée pour des déplacements minimes, d’autres tests et utilisations en condition réelle sont réalisés pour étendre la notion. On peut, par exemple, citer la Renault Master Z.E qui est entièrement électrique.

L’absence d’émission de gaz polluant

C’est l’argument le plus important pour soutenir l’importance de ce véhicule dans la transition énergétique. En effet, la voiture n’émet pas de CO2 et encore moins de dioxyde d’azote ainsi que des gaz à effet de serre. Dans ce cas, elle permettrait un fonctionnement moins polluant et de rendre les villes plus propres.

La voiture électrique est économique

Comparé à ses cousins équipés de moteurs thermiques, le modèle électrique est moins cher. En effet, il a été prouvé que recharger une voiture coûterait 30 % moins cher que faire le plein d’essence ou de gasoil. Cet avantage économique vient s’ajouter à la fiabilité de ce véhicule et au confort de conduite.

La voiture électrique au cœur de la controverse

Si la voiture électrique est réputée d’être propre, en tout cas, pour son fonctionnement, d’autres questions font l’objet de débats. Cela concerne notamment les composants avec lesquels sont faites ces voitures, la source d’énergie utilisée. Il porte aussi sur la question de l’extraction des matières premières.

La batterie, le composant fondamental de la voiture électrique

Le véritable enjeu du fonctionnement de ce type de véhicule repose sur la capacité à stocker l’énergie pour ensuite la redistribuer. La batterie est donc une des pièces fondamentales de cette voiture. Elle est fabriquée à partir de lithium qui est un élément non renouvelable au même titre que l’uranium.

L’extraction du lithium représente la moitié de l’impact environnemental de la voiture électrique. En prenant en compte de sa fabrication, son impact écologique est supérieur à celui des véhicules qui utilisent les moteurs thermiques à la sortie de l’usine.

La question de la source d’énergie

Pour que la voiture électrique soit parfaitement écologique, son bilan écologique doit être irréprochable. Or, c’est loin d’être le cas actuellement. Bien qu’elle n’émette pas de gaz à effet de serre en roulant, cela ne définit pas totalement sa propreté. En effet, dans de nombreux pays, le nucléaire reste la principale source d’énergie. De ce fait, la voiture électrique ne représente qu’un autre élément qui consomme cette énergie sans apporter une réelle solution.

L’impact d’un usage responsable

À part la motorisation, c’est l’usage qui permettrait de redresser le bilan écologique de la voiture électrique. Tout d’abord, son effet sera bénéfique si elle transporte plus de passagers. En effet, dans ce cas, elle consommerait la même quantité d’énergie que si elle transportait uniquement le chauffeur.

Ensuite, le progrès apporté dans le domaine de l’énergie renouvelable permet d’améliorer l’impact environnemental de la voiture électrique. En effet, à partir de 40 000 kilomètres, elle devient moins polluante qu’un moteur thermique.

Enfin, le recyclage est une question très importante. Cela concerne, non seulement celui de la voiture, mais aussi et surtout de la batterie. En effet, en apportant des améliorations dans ce domaine, la voiture électrique permet de contribuer effectivement à la réduction de la pollution.